Le Colibri

Publié le par Hapy

Le colibri fait sa part...
« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt...
Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient impuissants le désastre...
Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu.
Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires,
lui dit « Colibri ! Tu n’es pas fou ! Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ?! »
Le colibri lui répondit alors :
« Je le sais, mais je fais ma part ».

Telle est notre responsabilité à l’égard du monde car nous ne sommes pas totalement impuissants si nous le voulons bien.
L’humanité est-elle encore en mesure d’orienter son destin vers l’indispensable humanisation, à savoir construire le monde avec ce qu’elle a de meilleur pour éviter le désastre du pire ? Cette question se pose à la conscience de chacun d’entre nous. En dehors des grandes décisions politiques que les états doivent prendre et pour lesquelles nous devons militer, il nous appartient à titre individuel de faire tout ce que nous pouvons dans notre sphère privée et intime, comme nous l’enseigne la légende amérindienne du colibri, appelé parfois l’ « oiseau mouche », ami des fleurs…
« Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde ». Gandhi.
FAISONS NOUS TOUS NOTRE PART ?
 
Merci Mr Pierre Rabhi.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article